Stratégie de développement de Thermo Fisher

Publié le par teamthermo

La stratégie du groupe se résume à travers les points suivants :

* Disposer d'usines dans toutes les zones principales du monde (USA, Europe, Asie Pacifique) afin de produire au plus proche du client
* Optimiser l'espace et concentrer la production dans un lieu stratégique de chaque région pour réduire les coûts de production
* Avoir par ligne de produits une usine référente (comportant la R&D) dans le monde, pour un lancement harmonieux des nouveaux produits
* Etendre la production à partir de l'unité référente et en fonction des besoins vers les autres sites du groupe

Cette stratégie est en définitive à l'opposée de celle développée en son temps par Jouan Industries dans la mesure où elle n'a d'autre objectif qu'une recherche effrénée de valeur ajoutée par une concentration des activités sur un nombre limité de sites de production géographiquement situés dans des pays "à bas coût".

Pour preuve, le développement du site tchèque de Mukarov qui voit son activité tôlerie renforcée par un transfert de machines provenant du site de Château-Gontier, par le rapatriement de productions précédemment réalisées aux USA et par la création d'un service sourcing/achat européen.

Thermo Fisher Scientific affiche d'ailleurs clairement ses intentions de dispatcher les productions locales vers ses sites de Shanghai et d'Osterode avant fin 2008  et d'arrêter le fonctionnement de la plate-forme logistique en juin 2009 c'est-à-dire lorsque son projet de "hub" européen, (stockage des produits américains), actuellement en cours de planification sera opérationnel.

En définitive, et pour résumer la situation, il apparaît évident que le mode de développement économique poursuivi par Thermo Fisher Scientific fait de ses salariés, des femmes et des hommes du Pays de Château-Gontier, une simple variable d'ajustement boursier

Publié dans La vie de ThermoFisher

Commenter cet article