Ballade des pendus

Publié le par thermosurvivor



Frères humains qui après nous vivez
N'ayez les cœurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
Vous nous voyez ci attachés cinq, six
Quant de la chair, que trop avons nourrie,
Elle est piéca dévorée et pourrie,
Et nous les os, devenons cendre et poudre.
De notre mal personne ne s'en rie:
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre!




Il y a bien longtemps que Team Thermo n'avait pas relu ce poème magnifiquement glauque de François Villon (XVème siècle)

Lorsque vous arrivez sur le site de CARGILL, l'atmosphère vous prend aux tripes et vous êtes ému!....tous ces pendus alignés, prochent de l'écluse du même nom.......il y a soudain beaucoup de tristesse et cette première strophe du poème de François Villon surgit comme un hologramme!



Il y a du repentir dans ce poème. Peu de chance que les dirigeants (ir)responsables des grands groupes internationaux fassent un jour acte de contrition ou alors ce ne pourrait être qu'à l'attention de leurs actionnaires auxquels ils n'auraient su garantir une rentabilité à deux chiffres.

Pauvre humanité, pauvre planète!
 

La lutte des employés CARGILL est exemplaire! Votre imagination est fertile, vos slogans sont percutants et votre communication est soignée...poignante!













Sachez que l'on aimerait sauver l'embarcation qui flotte sur la Mayenne.....HELP hurle votre naufragé ......que ce cri puisse libèrer les rancoeurs et les angoisses....soyez solidaires et obtenez le plus possible!  













Recevez l'amitié et le soutien de Team Thermo et tous les employés de Thermofisher!



Ballad of hanged people



Fellow human beings who live after us
Don’t have hearts hardened against us,
For while pity for us you have,
God will sooner thanks you.
You see us here attached by five or six
As for our flesh, too much fed,
It is eaten and rotten piece,
And we the bones become ash and dust.
Of our harm nobody laugh
But pray that God absolve all of us!









When one passes the site of previous “Felix Marchand oil”, he is necessarily moved!


Long ago that Team Thermo did not read the poem beautifully glaucous of François Villon (Fifteenth century 1431- ?)

When you arrive at the site of Cargill, the atmosphere takes your guts and you are moved.... hanged bodies Aligned close to the lock of the river Mayenne, known under the same name..... there are suddenly a lot of sadness coming and first stanza of this poem by François Villon arises as a hologram!



There is a kind of repentance in this poem. Little chance that the (un)responsible leaders of major international companies do an act of contrition one day, except to the attention of their shareholders for not being able to ensure them a return on investment of double digits.

Poor humanity, poor planet!
 

Employees from CARGILL, your struggle is exemplary! Your imagination is fertile, your slogans are sharp and your communication is efficient... neat!


Know that we would like to save the boat floating on the Mayenne HELP is screaming the poor wrecked…Let’s hope it could release the bitterness and anguish ... Be supportive and get the most possible!









Receive friendship and support of Team Thermo and all employees of Thermofisher!


Commenter cet article

Abraham Soubrie 07/04/2009 06:06

Bonjour,

Surprenantes toutes ces Photos...!

çA Phot ' Aux Yeux ...!

A+ de vous relire , Sincère Salutations. A.S

future licenciée Cargill 29/03/2009 22:27

merci pour votre soutien.
Vos messages (nous les affichons sur nos murs!) et votre présence à nos cotés ( manif du 19 mars) sont appréciés de nous tous.

Bon courage et bonne route à nos amis de galère.