Le Coluche islandais élu maire de Reykjavik

Publié le par thermosurvivor

Certains parmi vous étaient trop jeunes pour s'en souvenir, mais lors de sa campagne présidentielle de 1981, Coluche avait fait un tabac. Sa dérision, ses propos tantôt absurdes, tantôt pragmatiques voir même réalistes, avaient séduits jusqu'à plus de 16% d'électeurs déjà désabusés!

 

 

 

colucheLa candidature de Coluche lors de l'élection présidentielle Française de 1981 est au début une simple plaisanterie. Elle devient sérieuse lorsque des sondages le créditent de plus de 16 % d'intentions de vote. En réalité, Coluche n'aura jamais été officiellement candidat à la présidentielle, mais seulement à la candidature puisqu'il ne réunira pas les 500 signatures d'élus nécessaires.

 

   

Son programme fut à son image!

 

   

Provocateur, mais certainement dans le but de faire bouger les choses.

 

En voici, en grande partie la teneur:

   

« J'appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter pour moi, à s'inscrire dans leurs mairies et à colporter la nouvelle. TOUS ENSEMBLE POUR LEUR FOUTRE AU CUL AVEC COLUCHE. Le seul candidat qui n'a aucune raison de vous mentir ! »

 

   

Il lance également un slogan de campagne : « Jusqu’à présent la France est coupée en deux, avec moi elle sera pliée en quatre ! ».

  

 

Les soutiens affluent y compris de quelques hommes politiques, seconds couteaux, tel que Brice Lalonde, qui songe à haute voix que Coluche est peut être "Le meilleur candidat que la gauche n'est jamais eu!"

 

 Pour Mitterrand, candidat du Parti Socialiste, Coluche risque sérieusement de récupérer de nombreuses voix pouvant le faire échouer au second tour. Certains tentent de persuader l'humoriste d'abandonner sa candidature pour rejoindre le Parti socialiste, mais il se méfie et refuse l'offre.

 

À partir de ce moment, diverses pressions sont exercées sur lui, incluant des menaces de mort, afin qu'il renonce à se présenter. Le 2 mars 1981 Coluche affronte la presse, dans le simple appareil d'un clown défroqué, avant d'annoncer le 16 avril qu'il se retire définitivement de la course à la candidature.

 

  

clownDepuis le 29 mai 2010 l’Islande a élu un grand comique islandais comme maire de la ville de Reykjavik, sa capitale.

 

L'information est passée bien trop inaperçue!

 

Jón Gnarr s’est lancé avec un nouveau parti, le «Meilleur Parti» (Besti flokkurinn) et a gagné l’élection municipale avec 34,7 % des suffrages, son parti disposant ainsi de 15 sièges au conseil municipal et ainsi de la majorité.  

  

Les réactions de la caste politique à la candidature d’un comique furent les mêmes que celles entendues lors de la campagne de Coluche, ou plus récemment lors des législatives allemandes à l'encontre de l’humoriste Harpe Kerkeling.

 

  

Dans un premier temps, tout le monde a ri de bon cœur en Islande mais trois mois plus tard c’est l’amertume qui domine.

Avec des sueurs froides, les conservateurs avaient déclaré, durant la campagne électorale, qu’il ne fallait pas laisser le destin de la capitale entre les mains d’un clown! Les Islandais ont répondu par leur vote, signifiant ainsi qu'unebande de clowns en costume/cravate avait ruiné le pays alors que, tant qu’à faire, mieux valait élire un véritable comique.

 

  

Maire de RekiavicLe programme de Jón Gnarr peut surprendre.

 

Ainsi, il promet une «corruption ouverte», en réponse à la corruption cachée du système.

 

D’autres points forts résident dans ses promesses: Mettre à disposition des serviettes gratuites aux nombreuses sources chaudes du pays ou Acheter un ours polaire pour le zoo de la capitale afin que «la grotte aux ballons d’Ikea ne reste plus la seule "grande attraction" pour les enfants de la capitale».

 

Dans un registre presque sérieux, le nouveau maire veut «faire plus de place aux vieux pour qu’ils ne meurent pas de tristesse».

 

   

imageAprès son succès électoral, Jón Gnarr s’est voulu rassurant : «Nous pouvons promettre plus que les autres, car il est évidemment hors de question que nous tenions nos promesses. Personne ne doit avoir peur du Meilleur Parti, car comme son nom l’indique, nous sommes les meilleurs. Sinon, nous aurions appelé notre parti «Le pire des partis» ou quelque chose dans ce genre».

 

   

 Dorénavant, l’électorat verra si sa bande de joyeux drilles est vraiment pire que les professionnels de la profession. Une chose semble certaine : la nouvelle politique islandaise risque d’avoir un visage plus humain et . allez savoir, peut être que ce nouveau maire anarchiste sait aussi parler aux volcans ?  

 

   

Avec Dany Boon maire de Paris, Mr Bean maire de Londres, Ivan Prado (grand clown Espagnol) maire de Madrid, Roberto Benigni maire de Rome et un clown Allemand (si toutefois il y en a un?) maire de Berlin et là on commencerait à se marrer en Europe et quoi qu'il arrive la situation ne pourrait pas être pire!  

  

Pour ceux que cela amuse, voici le clip de la campagne électorale de John Gnar!

 

   

 

 

The “Coluche” elected mayor of Reykjavik Iceland

 

Some of you were too young to remember, but during his presidential campaign in 1981, Coluche was a hit. His mockery, his words sometimes absurd and sometimes pragmatists and realists had attracted up over 16% of voters already disillusioned!


 Coluche 1The candidacy of Coluche at the French presidential election of 1981 was initially a joke, then turns serious when crediting by the polls over 16% of voting intentions. In fact, he has never been an official candidate for president, but only as a candidate for the nomination as he never met the necessary 500 signatures of elected officials.
   

His program was like him!
 

Provocative but certainly the aim of making things happen.  Here, much of the content:

"I call the lazy, the dirty, drug addicts, alcoholics, gays, women, parasites, young and old, artists, nuts, dykes, apprentices, blacks, pedestrians, Arabic, French, hairy, crazy, transvestites, former communists, the abstainers and all those who are not for politicians, to vote for me, to be in their town halls and the new hawk.  ALL TOGETHER, FOR THEM IN ASS, WITH COLUCHE. The only candidate who has no reason to lie to you! "


  He also launched his campaign slogan: "So far France is divided into two, with me it will be folded into four! (folded in four means in French....can’t help laughing).


 Supports tributary, including some politicians, second hand, like Brice Lalonde, who thinks aloud as Coluche may be "the best candidate that has never left!"
 

For Mitterrand, the Socialist Party candidate, Coluche was a substantial risk of taking many voices who can defeat the second round. some try to persuade Coluche to abandon and join the Socialist Party but he was suspicious and refused the offer. From that time, various pressures are exerted on the comedian, including death threats, to abandon his run.  

On March 2, 1981 Coluche faces the press, in the simple device of a clown defrocked before April 16 to announce his withdrawal from the race for the nomination.

 

 

Maire de RekiavicNow Iceland has a great comic Icelandic elected as mayor of the city of Reykjavik, the capital.

Jón Gnarr has launched a new party, the "Best Party" (Besti flokkurinn) and won the municipal election with 34.7% of the vote and his party with 15 seats in the council and so the majority .
   

The reactions of the political caste in the application of a comic that was heard were the same during the campaign Coluche, more recently, during the German legislation, that of comedian Harpe Kerkeling.
 

At first, everyone laughed at my heart. Today is the bitterness that prevails. With a cold sweat, the Conservatives had said that we should not leave the fate of the capital in the hands of a clown. The Icelanders have responded by voting means that the band dressed as clowns / tie had destroyed the country and may as well have had better elect a real comic.
   

imageThe program Jón Gnarr may surprise.
   

Thus, it promises "open corruption" in response to corruption hidden system.
Other strengths lie in its promise: To provide free towels to the many hot springs in the country or Buy a polar bear for the zoo's capital so that "the cave of Ikea ball does not remain the biggest attraction Children of the capital. "
In a register almost serious, the new mayor wants to "make more room for the old so they do not die of sadness.
   

After his electoral success, Jón Gnarr wanted was reassuring: "We can promise more than the others because it is obviously out of question that we keep our promises.

 Nobody should be afraid of the Best Party, because as its name suggests, we are the best. Otherwise we would have our party called "The worst party" or something like that ".
    

Now, the electorate will see if his band of revelers is really worse than the professionals of the profession. One thing seems certain: the new Icelandic politics may have a more human face. Maybe our mayor anarchist knows he also talk to volcanoes?
 

 Dany Boon mayor of Paris, Mr. Bean of London mayor, Ivan Prado (Spain tall clown) deMadrid mayor, Roberto Benigni, Mayor of Rome and clown Alleamnd (if there is one?) Mayor of Berlin and now we begin to chuckle in Europe and whatever happens the situation could not be worse!
 

 For those who are fun, here is the clip of the campaign of John Gnar!

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Anne 20/07/2010 22:20


Merci beaucoup pour cette info. J'espère qu'il fera des émules chez nous et souhaitons lui de réussir dans sa mission. Ce serait une bonne leçon donnée à la classe politique...