Tic Tac Tic Tac...

Publié le par teamthermo

Nous voici le 30 juin 2008. Qu’est ce qu’une année passe vite ! Il y a tout juste un an, nous étions dans le feu de l’action. C’était hier… Et demain, à ce rythme, ça sera le dernier jour de juin 2009 !
Allez, Mettons nous dans la peau d’une personne durant cette dernière journée de l’année 2009 dans les locaux d’Astel. (« Appareils Scientifiques Tôlerie et Electronique », que ça voulait dire…).


« Bon , allez, hop ! Je me lève plein d’entrain, et je me dépêche pour ne pas arriver en retard ce matin. Un coup d’œil sur le ciel : Bof, plutôt gris… ! Allez, c’est pas grave !… Pointage.. Même aujourd’hui, le « Biiiip »  de la pointeuse fait inlassablement le même son. Je vais voir mes collègues pour le salut matinal. Tiens, il n’y en a presque plus au fait. C’est vrai. Ils ont disparu les uns après les autres, comme disséminés par une étrange maladie. Pourtant moi, ça va. J’ai bien eu des faiblesses pendant cette dernière année, surtout quand les collègues avec qui je m’entendais le mieux son partis…Mais j’ai tenu le coup ! Déambulant les bâtiments, et en cherchant bien, j’en trouve quand même un, à qui dire bonjour. Celui là est devenu tout vieux, tout mou. Une barbe longue de 2 mètres lui a poussé sous le menton. Il me fait difficilement un hochement de tête en signe de salut.
Bon ! Peu importe, mon enthousiasme inné me reprend, et j’attaque ma journée. Euh… Pas une journée comme les autres ! Il nous reste (Je dis nous, c'est-à-dire les quelques rescapés et moi) à brûler quelques cartons vides, quelques papiers, et à passer un bon coup de balai.
Midi et demi : Vite ! Je me presse pour engloutir comme à l’accoutumée mon sandwich, pour arriver à l’heure à 13 heures 30…
Mais... au fait.. Pourquoi se presser ?
C’est reparti pour le dernier après-midi. En marchant dans l’atelier, mes pas résonnent. Maintenant, d’où je suis, je peux voir toute la surface de l’usine sans me déplacer : D’un coup d’œil circulaire, je contemple l’entrée des bureaux, la zone de tôlerie, la porte du poinçonnage, la peinture, l’entrée de la logistique, toute la zone d’assemblage, et l’électronique ! Vide ! Tout est vide ! Je devine au sol des perçages qui hier encore servaient à fixer les rideaux entre les zones de travail. Décidemment, ça a passé vite cette dernière année ! J’ai vu tout cet atelier se démanteler petit à petit et je ne m’en rendais même pas compte. Les machines ont été vendues, des équipes de travail complètement décimées, puis réorganisées avec les quelques survivants. Et dans de nombreux cas, des problèmes dûs aux pertes d’effectifs, à la perte de notre savoir-faire collectif…


Allez, je vais pointer une toute dernière fois. Maintenant, l’épisode ThermoFisher, c’est du passé. Ce soir, on va manger en famille et discuter d’avenir, de demain, qui j’en suis sûr, pour un 1er juillet 2009, va commencer avec un soleil radieux ! Une nouvelle vie s’offre à moi, et ça va faire des étincelles ! »


(Toute ressemblance avec des personnes existantes ne saurait être que fortuite!)


Tic Tac Tic Tac
Here we are the 30th oh June 2008. A whole year spends so quickly! One year ago, we were on the effect of the fight. It was yesterday… And tomorrow, following this rythm, it will be the last day of June 2009! Let’s go into the body of someone during this last day of 2009, June, in the premises of Astel.

"So, Let’s go! I get up energetically, and I hurry not  to arrive late  at work this morning. A quick look to the weather in the sky : Arg… Rather grey…! Don’t mind!... Clocking in… Even today, the “Biip” song of the clocking device is always the same. I go to meet my colleagues to say Hello. Well, there are so few left. They disappeared successively, as disseminated by a strange disease. Nevertheless, I feel well. I admit I had some hard periods to go through, specially when my colleagues I get on well with left Thermo… But I had a go ! Walking in the building, and looking for deeply, I found one colleague. This one became old, weak, a 2 meters  beard grew from his chin… Like an hermit… He moves his head with difficulty to say Hello.
Well! Nevermind, my innate enthusiasm comes back, and I start my working day… Not a working  day like others! We have to burn some empty carton boxes, some papers, and to sweep.
Half past Twelve! I hurry up to swallow my sandwich, like usually, to reach on time my working station in one hour.
But, by the way… Why do I hurry?
So, it’s now the last afternoon. Walking in the workshop, my steps resound. Now, from where I am, I can see the whole workshop without moving : With a circular look, I watch the offices entrance, the metal sheet workshop, the punching workshop door, the painting oven, logistic, assembly and electronic places. Empty ! Everywhere, only space! I guess on the ground some holes which were used to fix the curtains supports, to demarcate each working zone. The time really spent quickly during this last year. I saw the whole workshop been dismantled gradually and I didn’t realize. Machines have been sold, teams decreased then were reorganized with some “survivors”. And in many situations, problems occured because of loosing our collective know-how lost.


Well! I go for clocking in a very last time. The ThermoFisher episode is over, now. Tonight, I will have a lunch with my family, and we will discuss about our future, about tomorrow, which will be, I’m sure, a shinny 1er of July 2009! A new life starts, and it will be great!"

Publié dans Au quotidien

Commenter cet article

Teamthermo 03/07/2008 11:28

Salut Sylvain,
Pour ce qui est d'un barbecue, il s'en prépare un vendredi 4 juillet, à midi.
Pour toute personne intéressée, merci de se faire connaître auprès d'un membre du CE.

Sylvain CHARDRON 30/06/2008 11:29

Salut tout le monde,

Juste un petit message pour vous souhaiter bon courage pour cette dernière année et qu'elle vous soit tous profitable. Pour moi tout roule, ma reconversion est réussie dans une entreprise bien moin prestigieuse que Thermo mais dans laquelle je m'éclate... !
Vous ne pensez pas que ce serait bien de refaire un barbecue avec tout le monde ?